Quelles races de chiens peut-on avoir dans un appartement ?

On a toujours l’idée que les chiens, c’est des animaux qui aiment les grands espaces et qui doivent vivre dans de grandes villas avec des jardins spacieux où ils pourront courir et gambader à l’air libre. Mais la vérité est toute autre, heureusement pour les amoureux de chiens vivant dans les appartements. En effet, les chiens sont différents. Chaque race de chiens a un style de vie préféré. C’est pourquoi le choix du chien doit être une décision bien réfléchie, et il y a beaucoup de paramètres à prendre en considération.

Type du chien

Evidemment, c’est le premier critère à considérer. Les petits chiens sont généralement perçus comme aptes à vivre dans un espace réduit, mais ce n’est pas une règle générale. Les chiens les plus considérés comme chiens d’appart sont le Terrier Irlandais, le Bichon Maltais, le Carlin, le Boxer… Ce serait un crime de mettre un chien Berger dans un petit appartement alors qu’il préfère l’espace.

Taille de l’appart

Certes, il y a de grands chiens qui peuvent vivre dans un appartement. Mais on peut difficilement imaginer un Leonberg dans un petit appart de 100 mètres carrés, bien que le chien soit considéré comme chien d’appartement, ça va être suffocant pour vous et pour le chien.

Le bruit !

N’oubliez pas, quand vous vivez dans un appartement, une bonne relation avec les voisins est indispensable. Et vous pouvez imaginer leur état si vous adoptez un chien de tempérament aboyeur dans votre appartement ! Ça ne m’étonnerait pas qu’ils appellent la police, si vous avez un Chihuahua particulièrement excitable dans votre appart.

Le mode de vie

Un chien a beau être considéré comme animal d’appartement, il aura quand même besoin de temps dehors pour courir et se dégourdir les pattes ! Si vous travaillez de 8h jusqu’à 17h et que vous vous allongez aussitôt devant la télé, je peux vous dire dès maintenant de reconsidérer l’idée d’adopter un chien. Quel que soit le type du chien, vous devez toujours lui consacrer du temps pour le sortir dehors. Sinon, le chien va s’ennuyer et se plaindre tout le temps, en aboyant dans la plupart des cas.

Les règlements

Vous devez vous informer auprès de la municipalité où vous habitez. Les règlements peuvent varier selon les villes et les départements. Renseignez-vous avant d’acheter un chien et vous n’aurez pas de mauvaises surprises.

Comme on l’a déjà dit, le plus difficile quand vous dressez un chien dans votre appartement est de ne pas recevoir de plaintes de vos voisins dérangés par le bruit. Pour y arrivez, essayez de donner à votre chien la possibilité de dépenser son énergie. Pensez à lui acheter des jouets. Comme ça, il pourra se distraire quand vous serez au travail ou à l’école, et il ne sera pas grognant toute la journée. Bien sûr, l’éducation est aussi un critère décisif dans la réussite ou pas de votre vie commune. Si vous adoptez un chien déjà dressé, ça va certainement être plus facile.

 

Un arbre à chat est-il indispensable à l’épanouissement de votre animal ?

Au fil des ans, l’arbre à chat s’invite progressivement dans les ménages ayant pour animal de compagnie ce petit félin. En dehors de la litière ou de la gamelle, l’arbre est un important accessoire dont il faille disposer. Si certains l’ont compris et l’adoptent déjà pour le grand bonheur de leurs matous, d’autres hésitent encore quant à l’opportunité d’acquérir cet accessoire supplémentaire. Vous hésitez à opter pour un arbre à chat ? Demandez-vous pourquoi il est si primordial pour l’épanouissement de votre animal.

Un arbre à chat, pour favoriser la montée en hauteur

S’il y a une activité que les chats adorent, c’est bien la montée. Il est naturel pour un chat de monter sur un support afin d’observer son environnement du haut. C’est pour cette raison qu’ils montent les meubles, armoires et autres supports à leur portée. L’arrivée d’un arbre à chat résolverait ce problème. Au lieu de perturber vos meubles, ils prendront plaisir à monter leur arbre et s’y détendre. Du moment où vous choisissez l’accessoire ayant la bonne hauteur pour votre chat, ce serait un plaisir.

En installant votre arbre à chat dans l’appartement, veuillez à le placer prêt de la fenêtre ou à un emplacement qui favorise une meilleure vue d’en haut à votre animal tout en ayant un regard sur l’extérieur. Les chats apprécient passer du temps à admirer ce qui se passe à l’extérieur de leur maison.

L’arbre à chat, pour distraire votre animal

Cet accessoire dispose de plusieurs options. Si vous optez pour des modèles ayant des escaliers, une corde, un hamac ou une pièce supérieure, vous encouragez votre chat à se distraire, ce qui est dans sa nature. Pour s’épanouir, votre animal de compagnie a besoin de sauter, grimper, se percher, prendre d’assaut un élément, se tortiller et jouer. L’arbre est donc l’accessoire qui lui servira de support pour se faire plaisir. Cela contribue énormément à ce qu’il grandisse normalement et conserve ses instincts naturels.

L’arbre à chat comme support des griffures

Vous constatez des coups de pattes sur vos canapés, vos chaises et autres meubles ? Tout ceci est normal dans la mesure où le chat ressent la nécessité d’affiner ses griffes. En tant que petit félin, griffer figure parmi ses instincts naturels. Les troncs d’arbres à chat sont en sisal naturel, ce qui est parfait pour votre animal. Il pourra exercer ses griffures loin de vos meubles et de vos outils de décoration.

Certains le considèrent comme un accessoire superflu, ou encore un achat moins important. Ne vous leurrez pas, l’arbre à chat est indispensable pour l’épanouissement de votre chat. Si vous voulez que votre petit compagnon soit vif et heureux, vous devez envisager ces quelques euros qui serviront à acquérir cet accessoire. Il peut servir par ailleurs à un bel outil de décoration. Veillez cependant à vérifier les caractéristiques pour que l’arbre corresponde aux besoins de votre animal selon sa taille et son âge.

 

Quels sont les bienfaits de l’allaitement sur un nouveau-né ?

Le lait maternel est le meilleur aliment pour un nouveau-né. Naturel, il procure à chaque enfant tous les nutriments essentiels à son développement et l’ensemble des anticorps dont il a besoin pour se protéger. Voyons plus en détails tous les bienfaits de l’allaitement sur un nouveau-né.

Un lait 100% naturel

Le lait maternel est un aliment frais et naturel que la mère transmet directement à son enfant. Il n’y a donc aucun intermédiaire. Il ne contient aucun conservateur, additif… Il est également disponible en temps voulu et l’enfant peut le boire quand il le souhaite.

Un aliment adapté aux besoins du nouveau-né

L’allaitement est très bon pour un bébé. Le lait maternel est parfaitement adapté à ses besoins. Il contribue à son développement physique et intellectuel ainsi qu’à la formation de son système digestif et immunitaire. Selon des études, chaque maman a la capacité de fabriquer un lait adapté aux besoins de son enfant. Le nouveau-né peut aussi contrôler la quantité de lait qui l’avale. Dès qu’il est satisfait, le bébé peut cesser de téter. La température du lait maternel est également idéale.

Un lait facile à digérer

Grâce aux enzymes actives qu’il contient, le lait maternel est très facile à digérer. Riche en protéines, ces dernières sont rapidement assimilées par l’enfant.

Un aliment riche en bons nutriments

La quantité de minéraux et de vitamines apportées à l’enfant grâce à l’allaitement, est satisfaisante et ne nuit en aucun cas à ses reins ou à un tout autre organe. Le lait maternel procure également tous les acides gras dont le nouveau-né a besoin : oméga 3 et autres acides gras essentiels au développement de son cerveau et de sa vision.

Un goût unique

Le lait maternel a un goût spécial et unique. Selon l’alimentation de la mère, ce goût peut varier. Grâce à l’allaitement, l’enfant peut donc découvrir de nouvelles saveurs et s’habituer ainsi à ces divers goûts.

Le lien entre la mère et le bébé est renforcé

L’allaitement est un moment privilégié entre une mère et son enfant. Leur complicité, leur attachement mutuel peuvent ainsi se créer grâce à ce moment de partage. Le contact peau contre peau permet aussi à l’enfant d’être rassuré et réchauffé. A vous de trouver la position d’allaitement qui convient le mieux à tous les deux. L’allaitement est donc un bon moyen pour entrer en contact avec son bébé.

Le lait maternel protège l’enfant contre certaines maladies

Les enfants nourris par allaitement ont tendance à moins souffrir de gastro-entérites, de problèmes respiratoires, de méningites, d’otites ou encore de rhumes. Ces enfants ont aussi moins de risques de souffrir de diabète, d’eczéma, d’asthme ou d’autres allergies. Ils ont également plus de chances d’être protégés contre certaines maladies comme l’obésité ou encore la leucémie.

La plupart des mamans optent pour l’allaitement dès que leur bébé naît, et ceci est une bonne solution pour nourrir son nouveau-né. Riche en bons éléments, le lait maternel a de nombreux bienfaits sur un enfant. Outre ses différentes vertus, l’allaitement permet aussi de développer le lien, la complicité mère-enfant et de consolider leur attachement mutuel.

Quelles sont les contre-indications à la pratique du vélo ?

Etant donné que le vélo est un sport assez doux et complet, il est très rare que l’organisme s’oppose à sa pratique. Certains troubles peuvent cependant gêner où rendre le cyclisme assez pénible. Si vos genoux sont sensibles, les sorties à vélo longues et répétées peuvent par exemple vous être douloureuses (risques élevées de tendinites), comme tout problème musculaire ou osseux. Les personnes ayant des troubles de l’oreille internet doivent également reconsidérer la pratique du vélo : un accident est vite arrivé lorsqu’on perd l’équilibre !

Les problèmes de dos

Si vous présentez des antécédents de lumbago ou de sciatique, il convient d’éviter le vélo classique. De plus, les douleurs de dos se présentent très fréquemment si vous ne prenez pas le temps de régler la hauteur de votre selle, ou si vos pédales ne sont pas adaptées. Ainsi, opter pour un vélo dont la hauteur de la selle et son recul sont modulables reste la meilleure solution pour calculer l’écart idéal entre votre entre jambe et le sol. De plus, nos chaussures présentent le plus souvent de petits talons dont il faut prendre en compte la hauteur supplémentaire. La position du buste est bien sûr très importante, et vouloir se tenir droit reste une fausse bonne idée ! En effet, si tel est votre cas, vous devez observer une légère inclinaison du buste, et laisser à vos jambes le soin de fournir les efforts !
L’inclinaison de la selle est également importante, surtout si vous possédez un vieux vélo. Les lombalgies sont souvent causées par une selle qui pointe vers le haut, et trop haute. Enfin, qu’il s’agisse d’une scoliose ou d’une lombalgie, il est recommandé de pratiquer quelques exercices au quotidien afin de muscler votre dos en douceur, l’habituant à fournir des efforts à vélo.

Troubles cardiaques

Comme tout autre sport d’endurance, le cyclisme sollicite fortement votre cœur. En ce sens, il est fortement déconseillé de pratiquer le vélo si vous avez des antécédents de trouble cardio-vasculaire ! La pratique de la bicyclette est cependant indiquée dans certains traitements contre l’arythmie (battements irréguliers du cœur) et d’autres troubles, au même titre qu’une marche régulière et calme – il est donc impératif de consulter votre médecin avant de considérer le vélo ! Les études indiquent en effet que 30 minutes de marche ou de vélo par jour permettent une diminution des risques d’attaque cardiaque, en prenant soin de ne pas forcer sur le cœur.

Le vélo couché, les mêmes contre-indications ?

Ces dernières années, nos villes et nos pistes cyclables se sont vues peuplées par les vélos couchés. Ces derniers se démocratisent notamment pour les cyclistes chevronnés rencontrant des douleurs au dos, ainsi qu’au cou, au buste, et aux fesses. Les témoignages d’anciens cyclistes atteints de pathologies typiques du vélo (hémorroïdes, prostate, notamment). Moins d’efforts, un pédalage plus puissant, et une bonne tenue du dos vous permettent ainsi de concilier vélo et contre-indications les plus fréquentes ! Si le vélo couché reste – pour l’instant – assez cher, il permet à de nombreux passionnés de renouer avec la pratique du vélo. Si vous ne rencontrez aucun de ces problèmes faites un tour sur veloclic.com et mettez-vous au vélo !

Quel est le type de matelas le plus confortable ?

Il n’y a pas de matelas « le plus confortable ». Il y a juste le matelas le mieux adapté à notre morphologie et nos besoins. Le confort est une notion très subjective. Certains se sentiront très bien dans un lit très ferme, d’autres préfèreront le moelleux d’un matelas.

Le mieux reste encore de l’essayer en magasin.

Voici le top 3 des matelas jugés le plus souvent confortables et les plus vendus :

 

Le matelas à mémoire de forme

Sa sensation d’être en apesanteur séduit de plus en plus de consommateurs.

Le matelas en mousse viscoélastique, dit matelas en mousse à mémoire de forme (comme celui qu’on trouve chez Hypnia par exemple), a été développé par la NASA. Elle réagit à la chaleur corporelle. Après un premier contact ferme, elle s’assouplit progressivement sous le poids et la chaleur du dormeur. À la pointe de la technologie, ce matelas épouse les formes de votre corps et maintient votre colonne vertébrale, vos hanches et votre cou. C’est un matelas particulièrement recommandé pour les personnes souffrant de lombalgies ou ayant des problèmes de circulation sanguine. Il offre sans conteste, un grand confort de couchage.

 

Le matelas à ressorts ensachés

Quoi de plus désagréable que de se réveiller chaque fois que son conjoint bouge. Et ce 40 à 60 fois par nuit. Dormir à deux peut vite devenir un cauchemar. Il était nécessaire de proposer des solutions. Les matelas avec une suspension à ressort ensachés s’avèrent être celui qui offre le soutien le plus ferme. L’indépendance de couchage est ainsi garantie. Le critère de choix le plus important va être le nombre de ressorts. Plus le nombre de ressorts est important, mieux la pression du corps sera répartie. Et vous ne sentez plus les mouvements de la personne qui bouge à côté de vous.

 

Les matelas en latex mutizones

3, 5 ou 7 zones de confort sont aménagées sur les matelas en latex. Ainsi, chaque partie du corps a un maintien différent. La tête, la nuque, les épaules, le dos, le bassin, les jambes et les pieds.

Le centre du matelas est la partie qui va soutenir le plus de poids. Renforcer cette partie pour plus de fermeté assure maintien et confort. On a la sensation de s’enfoncer davantage au niveau des épaules et d’avoir un bon soutien au niveau du dos. Un confort optimal.

 

 

Dans tous les cas, pour assurer une bonne qualité de sommeil, il faudra envisager un lit king size 180×200. Cette dimension offrira un confort et une liberté de mouvement dont il sera difficile de se passer par la suite.

 

Apprenez à respirer grâce à la sophrologie

La sophrologie est un ensemble de techniques de relaxation et de méditation visant à développer la personnalité et la conscience afin d’harmoniser le corps et l’esprit. Certains rapprochent la sophrologie à l’hypnose vu l’état de calme qu’atteignent ses pratiquants. Le sujet peut alors, lorsqu’il atteint cet état, se concentrer sur une tâche bien spécifique : le sevrage d’une addiction, combattre une mauvaise habitude, faire face aux problèmes de stress. Les techniques de respiration occupent une place majeure dans l’art de la sophrologie, puisque le stress peut être contrôlé par une respiration correcte, puisque cette dernière permet d’abaisser le rythme cardiaque et d’obtenir une sensation de calme intérieur et régule les hormones de stress secrétées par le corps.

Malheureusement, la respiration de la plupart des gens ne se fait pas dans les règles de l’art. Certains ne comprennent même pas qu’il puisse exister des ‘règles d’art’ concernant l’instinct le plus naturel des êtres vivants, qui est la respiration. En effet, si vous observez un bébé respirer, vous verrez que l’abdomen joue un rôle important dans le processus respiratoire. Regardez-vous dans une glace maintenant : votre abdomen est plus ou moins figé lors de la respiration, c’est votre cage thoracique qui fait tout le boulot. Cette respiration peut être considérée comme superficielle puisqu’elle ne permet le remplissage que de 30% des poumons. Quand vous êtes en situation de stress, le temps d’expiration est parfois oublié, malgré son importance capitale dans la respiration (théoriquement, le temps expiratoire devrait occuper 60% du cycle respiratoire). Pire encore, la respiration thoracique a tendance à s’accélérer en réponse au stress pour piéger le maximum d’oxygène dans les alvéoles. Conclusion : vous vous trouvez fréquemment essoufflé. Et cette sensation désagréable va accroître vos jauges de stress. Vous voyez bien que c’est un cercle vicieux dans lequel on se trouve piégé.

Passons aux choses pratiques. Voilà un petit exercice qui montre comment la respiration devrait s’effectuer, et auquel vous devez vous entraînez afin de contrôler votre respiration surtout aux moments de stress.

Pour cet exercice, vous devez vous tenir debout devant une glace, idéalement torse nu (abdomen non couvert).

  • 1er temps : inspiration profonde par le nez en gonflant le ventre. Votre thorax ne doit pas bouger, c’est votre nez et abdomen qui font tout le travail. Cette inspiration doit se fait en 3 secondes environ.
  • Pause respiratoire : 3 secondes.
  • 2ème temps : expiration douce par la bouche en dégonflant le ventre. L’expiration doit durer 3 secondes.
  • Pause respiratoire : 3 secondes.

La clé pour maîtriser les techniques respiratoires de la sophrologie est l’entraînement ! Comme tous les ‘talents’, vous ne serez pas un adepte de la technique en 10 minutes ! Vous devez recommencer cet exercice plusieurs fois, toujours contrôler votre respiration pour ne pas retomber dans l’erreur. Une fois la technique maîtrisée et le bon rythme acquiert, vous vous sentirez immédiatement plus calme et plus à l’aise dans votre peau. Essayez cet exercice quand vous êtes stressé, le calme que vous sentirez vous permettra de réfléchir plus clairement et de trouver des solutions à vos problèmes.

Les salons de jardin les plus tendances de l’été 2017

À l’arrivée des beaux jours, le salon de jardin devient la pièce maîtresse de la maison. On aime se détendre, seul ou entre amis, sur sa terrasse, son balcon ou son jardin. Cet espace se doit d’être chaleureux et accueillant.

Découvrez toutes les tendances pour trouver le salon qui accompagnera vos soirées d’été.

 

Le salon de jardin en résine tressée

Cet été, impossible de passer à côté de ce must-have pour votre jardin : le salon de jardin en résine tressée (comme ici). Aussi appelé poly-rotin, cette matière synthétique imite à merveille l’aspect naturel du rotin ou de l’osier, sans subir les inconvénients de ces matériaux. Sa souplesse de fabrication permet de créer une diversité de modèles, coloris, formes, du plus épuré au plus contemporain. Il séduit de nombreux consommateurs par sa facilité d’entretien : un simple chiffon et de l’eau et le voici aussi beau qu’au premier jour. Sa résine tressée est une matière synthétique non-poreuse qui ne permet pas à la poussière et aux saletés de s’incruster. Il est léger et on peut le déplacer facilement.

 

L’indémodable salon en rotin

Depuis des années, le salon en rotin symbolise le salon de jardin par excellence. Cette liane issue des jungles tropicales d’Asie du Sud-Est est imputrescible. Ce matériau naturel est parfaitement adapté aux extérieurs. Il donne une touche authentique et classique. Pensez à le recouvrir d’une housse tout de même en plein hiver pour prolonger sa longévité.

 

L’exotique salon en teck

Le teck est le bois exotique recommandé pour les salons de jardin. Lui aussi originaire d’Asie du Sud-Est, il apporte de l’exotisme à votre outdoor. Il contient naturellement toutes les défenses contre les bactéries, parasites et champignons. Imputrescible, il a une durée de vie exceptionnelle, mais contraint à des entretiens annuels pour un meilleur rendu (ponçage, huile de protection…).

Ce salon reste un produit très recherché sur le marché pour le côté luxueux qu’il amène à votre cadre de vie.

 

Le design du salon de jardin en métal

Qu’il soit en acier, en métal recouvert d’une peinture en epoxy anti-rouille, ou en aluminium, ce type de salon de jardin joue la carte de la modernité. Il trouve sa place dans des maisons à l’architecture contemporaine. À choisir entre ces différents métaux, notre recommandation se porte tout de même sur l’aluminium. En effet, c’est un matériau qui ne s’altère pas avec le temps, avec la pluie, la neige ou le soleil. Il est stable avec une durée de vie d’une dizaine d’années. Comme autres avantages non négligeables, il est léger à déplacer, facile à manipuler, il ne rouille pas, même sous la pluie et est facile d’entretien.

 

 

De toute évidence, la tendance va vers un besoin de retour au naturel. Mais il doit néanmoins amener confort, simplicité et facilité d’utilisation.

Comment savoir si un tableau électrique est aux normes

Dans un réseau électrique, le rôle du coffret ou du tableau de protection est primordial pour la sécurité et le bon fonctionnement de vos appareils alimentés. En effet, celui-ci assure la centralisation de vos circuits électriques, et permet donc une plus grande protection du réseau et de ceux qui l’utilisent.

Afin d’être en adéquation avec la loi, votre tableau électrique doit être certifié par un professionnel du secteur. Sans cette approbation, votre installation électrique ne sera pas considérée comme conforme. Afin que votre équipement soit en accord avec le marché, il est essentiel que celui-ci respecte les normes en vigueur. Ces quelques lignes vous aideront à déterminer si votre installation électrique est en règle.

 

Un premier élément important : la date de mise en service

 

En 1974, le contrôle de toutes les installations électriques devient obligatoire afin de s’assurer que le réseau est bien conçu. On peut donc facilement en déduire que tous les équipements installés avant cette date doivent être changés de toute urgence. Il est en effet fort probable que ces matériels n’aient jamais été testé auparavant, et représentent donc un danger immédiat.

C’est en 1991 que le recours aux contrôles obligatoire et la mise en place d’une nomenclature ont vu le jour. A partir de cette année, il est nécessaire de présenter un disjoncteur différentiel de 30mA ainsi qu’un circuit de terre deviennent des critères primordiaux. Là encore, il est donc logique de penser que toutes les tableaux électriques fixés après cette date ont de très fortes probabilités de respecter les normes en vigueur.

Il faut cependant savoir que lors d’une rénovation de votre habitation ou d’un bâtiment comportant une installation électrique, il faut alors systématiquement faire contrôler ses équipements. Le principe est le même si vous procédez à la pose d’un nouveau réseau : il vous faudra suivre toutes les normes mises à jour.

 

Les dispositifs que votre installation doit avoir

 

Avant toute chose, sachez que la norme à respecter s’intitule NFC 15-100. Cette information pourrait vous paraître superflu, mais prendre la connaissance de celle-ci pourrait vous faire gagner beaucoup de temps dans la vérification de votre tableau électrique.

En effet, la nomenclature définit la présence de plusieurs protections pour votre installation. Il est en effet nécessaire d’avoir un dispositif de coupure générale dans son coffret électrique, afin de repérer les fuites de courant. Ce dispositif est obligatoire depuis 2003. Des coupe-circuits à fusible doivent également figurer dans votre tableau de protection, qui protégera votre réseau contre les surcharges.

Si, néanmoins, vous n’êtes pas familier avec les équipements ou les termes relatifs au domaine électrique, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel afin de vous conseiller. Celui-ci peut également vous orienter vers une solution de remplacement ou de rénovation de vos matériels électriques, en fonction des besoins de votre habitation, ou pour tout simplement remettre votre réseau aux normes. Vous pouvez trouvez tout ce qu’il vous faut sur elecdistribution.fr.

 

Une déco bohème: le must de cet été

Cet été, l’esprit bohème est partout, un style sans règles et sans frontières. Inspiré des années 70, on le retrouve dans la mode comme la décoration. Avec cette invitation au voyage, on intègre un côté ethnique et hippie à notre décoration, un peu dépareillée, aussi bien pour notre intérieur que notre jardin. C’est un savant mélange de récupération d’objets, de couleurs vives, de tissus fleuris, d’imprimés graphiques et d’objets dépaysants.

Une déco bohème grâce aux matières naturelles

Les matières naturelles sont le centre de cette décoration. Pour le mobilier d’abord. Les fauteuils en rotin, en osier ou en bois trouveront leur place facilement. Pour les tissus, on privilégie le lin et le coton. Les paniers en jute seront répartis dans la maison pour accueillir journaux ou papier toilette. Du naturel, rien que du naturel.

Une déco bohème grâce aux boules de papier

On craque pour ces boules lumineuses suspendues, aussi bien dans son salon que dans son jardin. On aime jouer avec des sources de lumières tamisées. Les boules de papier donnent un effet japonisant.

Une déco bohème grâce à la récup’

On réalise son mobilier en palette de bois, ses poufs avec des pneus, sa table avec un vieux tonneau. On ne jette rien avec l’esprit bohème. On réutilise, on est éco-responsable.

Une déco bohème grâce au détournement d’objet

Une brouette comme pot de fleurs ? Une carafe comme vase ? Une échelle pour y poser ses pots de fleurs ? Un tronc d’arbre comme tabouret ? Un banc comme étagère ?

Voici l’essence même de l’esprit bohème chic. On laisse parler sa créativité et son originalité. Chaque objet est unique.

Une déco bohème, c’est une invitation au farniente

Que ce soit sur un banc niché au coeur du jardin, une balancelle suspendue, des coussins posés sur le sol, tous les éléments de déco bohème sont une incitation à la détente et au prélassement. On flâne, on bulle dans un univers féerique.

Une déco bohème grâce à des objets ethniques et hippies

Tous les objets doivent être une invitation au voyage. C’est un esprit nomade. Tous ces objets se mélangent dans un style un peu chargé et désordonné. Ici, on est 100 % tzigane, navajos, gypsy ou oriental. Un grand plateau rond métallique marocain côtoie des coussins sur le sol, posés sur un tapis persan près d’une table en bois scandinave. On fait un mix de style, d’époque et de civilisation.

Le côté hippie est très présent. Les imprimés fleurs, le velours, les franges, les motifs romantiques, sont une constante de cette tendance. Sur les coussins, les nappes, les voiles, les tapis, les draps, sur les murs même, on étale son côté bobo-bohème.

Une déco bohème grâce à des couleurs vives et des motifs graphiques

On ne reste pas dans les tons neutres. On retrouve le rouge, l’orange vif, le rose criard, le bleu turquoise. Il se porte sur les coussins, les couvertures et les tapis. Toujours avec des imprimés ou motifs ethniques et graphiques.

Une déco bohème grâce à des lampes marocaines

Comme toujours, le voyage est de rigueur. On aime le dépaysement, les lumières diffuses, l’exotisme. Les bougies, photophores, lanternes sont omniprésents. Et crée une atmosphère intime et romantique.

Une déco bohème grâce à la fourrure

On jette son plaid en imitation fourrure, sur son fauteuil, pour un côté cocooning renforcé.

Les tapis en peau de mouton ou peau d’agneau crée un décor moelleux et chaleureux.

 

Même si cette tendance donne l’impression d’un désordre, il est en fait minutieusement dosé et résulte d’objets éclectiques venus des quatre coins du monde et d’un désir d’originalité et d’exception.