Comment savoir si un tableau électrique est aux normes

Dans un réseau électrique, le rôle du coffret ou du tableau de protection est primordial pour la sécurité et le bon fonctionnement de vos appareils alimentés. En effet, celui-ci assure la centralisation de vos circuits électriques, et permet donc une plus grande protection du réseau et de ceux qui l’utilisent.

Afin d’être en adéquation avec la loi, votre tableau électrique doit être certifié par un professionnel du secteur. Sans cette approbation, votre installation électrique ne sera pas considérée comme conforme. Afin que votre équipement soit en accord avec le marché, il est essentiel que celui-ci respecte les normes en vigueur. Ces quelques lignes vous aideront à déterminer si votre installation électrique est en règle.

 

Un premier élément important : la date de mise en service

 

En 1974, le contrôle de toutes les installations électriques devient obligatoire afin de s’assurer que le réseau est bien conçu. On peut donc facilement en déduire que tous les équipements installés avant cette date doivent être changés de toute urgence. Il est en effet fort probable que ces matériels n’aient jamais été testé auparavant, et représentent donc un danger immédiat.

C’est en 1991 que le recours aux contrôles obligatoire et la mise en place d’une nomenclature ont vu le jour. A partir de cette année, il est nécessaire de présenter un disjoncteur différentiel de 30mA ainsi qu’un circuit de terre deviennent des critères primordiaux. Là encore, il est donc logique de penser que toutes les tableaux électriques fixés après cette date ont de très fortes probabilités de respecter les normes en vigueur.

Il faut cependant savoir que lors d’une rénovation de votre habitation ou d’un bâtiment comportant une installation électrique, il faut alors systématiquement faire contrôler ses équipements. Le principe est le même si vous procédez à la pose d’un nouveau réseau : il vous faudra suivre toutes les normes mises à jour.

 

Les dispositifs que votre installation doit avoir

 

Avant toute chose, sachez que la norme à respecter s’intitule NFC 15-100. Cette information pourrait vous paraître superflu, mais prendre la connaissance de celle-ci pourrait vous faire gagner beaucoup de temps dans la vérification de votre tableau électrique.

En effet, la nomenclature définit la présence de plusieurs protections pour votre installation. Il est en effet nécessaire d’avoir un dispositif de coupure générale dans son coffret électrique, afin de repérer les fuites de courant. Ce dispositif est obligatoire depuis 2003. Des coupe-circuits à fusible doivent également figurer dans votre tableau de protection, qui protégera votre réseau contre les surcharges.

Si, néanmoins, vous n’êtes pas familier avec les équipements ou les termes relatifs au domaine électrique, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel afin de vous conseiller. Celui-ci peut également vous orienter vers une solution de remplacement ou de rénovation de vos matériels électriques, en fonction des besoins de votre habitation, ou pour tout simplement remettre votre réseau aux normes. Vous pouvez trouvez tout ce qu’il vous faut sur elecdistribution.fr.

 

Une déco bohème: le must de cet été

Cet été, l’esprit bohème est partout, un style sans règles et sans frontières. Inspiré des années 70, on le retrouve dans la mode comme la décoration. Avec cette invitation au voyage, on intègre un côté ethnique et hippie à notre décoration, un peu dépareillée, aussi bien pour notre intérieur que notre jardin. C’est un savant mélange de récupération d’objets, de couleurs vives, de tissus fleuris, d’imprimés graphiques et d’objets dépaysants.

Une déco bohème grâce aux matières naturelles

Les matières naturelles sont le centre de cette décoration. Pour le mobilier d’abord. Les fauteuils en rotin, en osier ou en bois trouveront leur place facilement. Pour les tissus, on privilégie le lin et le coton. Les paniers en jute seront répartis dans la maison pour accueillir journaux ou papier toilette. Du naturel, rien que du naturel.

Une déco bohème grâce aux boules de papier

On craque pour ces boules lumineuses suspendues, aussi bien dans son salon que dans son jardin. On aime jouer avec des sources de lumières tamisées. Les boules de papier donnent un effet japonisant.

Une déco bohème grâce à la récup’

On réalise son mobilier en palette de bois, ses poufs avec des pneus, sa table avec un vieux tonneau. On ne jette rien avec l’esprit bohème. On réutilise, on est éco-responsable.

Une déco bohème grâce au détournement d’objet

Une brouette comme pot de fleurs ? Une carafe comme vase ? Une échelle pour y poser ses pots de fleurs ? Un tronc d’arbre comme tabouret ? Un banc comme étagère ?

Voici l’essence même de l’esprit bohème chic. On laisse parler sa créativité et son originalité. Chaque objet est unique.

Une déco bohème, c’est une invitation au farniente

Que ce soit sur un banc niché au coeur du jardin, une balancelle suspendue, des coussins posés sur le sol, tous les éléments de déco bohème sont une incitation à la détente et au prélassement. On flâne, on bulle dans un univers féerique.

Une déco bohème grâce à des objets ethniques et hippies

Tous les objets doivent être une invitation au voyage. C’est un esprit nomade. Tous ces objets se mélangent dans un style un peu chargé et désordonné. Ici, on est 100 % tzigane, navajos, gypsy ou oriental. Un grand plateau rond métallique marocain côtoie des coussins sur le sol, posés sur un tapis persan près d’une table en bois scandinave. On fait un mix de style, d’époque et de civilisation.

Le côté hippie est très présent. Les imprimés fleurs, le velours, les franges, les motifs romantiques, sont une constante de cette tendance. Sur les coussins, les nappes, les voiles, les tapis, les draps, sur les murs même, on étale son côté bobo-bohème.

Une déco bohème grâce à des couleurs vives et des motifs graphiques

On ne reste pas dans les tons neutres. On retrouve le rouge, l’orange vif, le rose criard, le bleu turquoise. Il se porte sur les coussins, les couvertures et les tapis. Toujours avec des imprimés ou motifs ethniques et graphiques.

Une déco bohème grâce à des lampes marocaines

Comme toujours, le voyage est de rigueur. On aime le dépaysement, les lumières diffuses, l’exotisme. Les bougies, photophores, lanternes sont omniprésents. Et crée une atmosphère intime et romantique.

Une déco bohème grâce à la fourrure

On jette son plaid en imitation fourrure, sur son fauteuil, pour un côté cocooning renforcé.

Les tapis en peau de mouton ou peau d’agneau crée un décor moelleux et chaleureux.

 

Même si cette tendance donne l’impression d’un désordre, il est en fait minutieusement dosé et résulte d’objets éclectiques venus des quatre coins du monde et d’un désir d’originalité et d’exception.